La planète au Trésor, une trouvaille à oublier…

1
3670

Seul dans mon monde, une heure du mat, loin des strass, une dernière tisane et je finis ce jeu. Un jeu, une aventure commencée deux jours avants sur PlayStation 1…Direction la planète au trésor !

Voyagez

Vous incarnez Jim Hawkins, un jeune homme en quête d’aventure depuis son plus jeune âge. Un jour, un reptile lui remet un drôle d’objet en forme de sphère avant de mourir. Jim découvre un jour que cet objet est en fait une carte au trésor du plus célèbre pirate de tous les temps. Assisté du Dr Doppler, il décide de monter une expédition pour retrouver cette planète. S’en suivra moultes évènements que vous pourrez découvrir à votre bon loisir à travers le film de Disney. Car oui, même si il s’agit d’un film issu de l’univers magique de Disney, le scénario du film et par conséquent du jeu, n’est pas du tout détaillé ce qui est étonnant surtout pour un jeu visant avant tous les jeunes enfants…

Un écrin de qualité

La planète au trésor est sorti en 2002 sur PlayStation 1 soit 2 ans après la sortie de la PS2. 2 ans après oui, oui vous avez bien lu. Il est étonnant que Disney ait décidé de sortir ce soft sachant que la console était morte et enterrée. Toutefois, il est fort à parier que Disney a voulu profiter du parc étendu du monolithe gris de Sony et de sa maîtrise de la programmation.

En effet, vous ne devriez pas être déçu de part la qualité graphique du jeu, dans la même veine qu’un spyro The dragon, qui représente un univers coloré, varié avec une identité propre. Malgré le poids des années, l’ensemble est cohérent et nous ne notons pas de bugs notoires ou enchevêtrements de polygones.

De plus, au fur et à mesure de votre avancée, vous pourrez admirer les nombreuses cinématiques du film dans une qualité plus que respectable. Ces dernières ne vous aideront pas à la compréhension du scénario mais auront au moins le mérite d’exister.

Il est à noter que quelque soit le niveau, le style de jeu rencontré, l’animation ne faiblit pas malgré la profondeur d’affichage. En somme, d’un point de vue graphique, pas de fausse note, c’est propre, c’est du Disney.

Un folklore énervant

Nous avons un doublage totalement français avec David hallyday pour notre héros principal et Lorànt Deutsch dans son acolyte. On reste dans l’univers du film donc pas de surprise à ce niveau là. C’est du Disney, c’est pour enfant donc forcément, ça reste très enfantin très surjoué. Rien d’etonnant jusque là…

Par contre, d’un point de vue musical, nous sommes dans un répertoire exclusivement celte. Alors, certes on peut aimer la musique irlandaise, trouver The Coors sympa mais je peux vous assurer qu’entendre du violon et de la flûte et ce en boucle pendant des heures impactera grandement votre joie de vivre.

Un gameplay peu variable

Comme je le précisais au préalable, la planète au trésor est avant tout un jeu de plate forme dans la pure lignée d’un spyro. Certes, l’univers est assez vaste mais reste linéaire dans le sens où il faudra avancer par un chemin défini, en utilisant des leviers ou activant des plateformes. Rien d’exceptionnel à ce niveau là. Dans votre aventure, vous devrez récupérer des pièces et joyaux, qui vous seront utiles de temps à autre pour avancer dans le jeu.


A travers ces niveaux, vous rencontrerez des PNJ secondaires qui vous proposeront des quêtes annexes sous forme de mini jeux (speedrun, jeu de tir façon time crisis pour enfant,etc..). Ces quêtes vous permettront de récupérer des artefacts nécessaires pour accéder aux niveaux suivants, arriver au boss de fin et finir le jeu.

En plus de cet aspect plateforme, vous aurez l’occasion de traverser 3 niveaux ou plutôt 3 courses à bord de vôtre overboard ou le but sera de réaliser le meilleur temps. Ces « niveaux » dans la lignée d’un wipeout pour enfant permettent de varier les plaisirs et de surfer sur la thématique du film.

En soit, les développeurs ont tenté de proposer des gameplays différents mais cela reste toujours très ennuyant in fine.

Un butin bien maigre…

Au final, malgré un jeu propre graphiquement, sans difficulté, avec des tentatives de variations de gameplay, on se retrouve devant un jeu totalement soporifique. Il vous prendra un après midi à finir pour ne plus se replonger dedans une fois le soft terminé. A proposer à un public très jeune qui aurait éventuellement adoré le film. Pour tous les autres, il conviendra de passer votre chemin y compris un jour de pluie…

Vous avez joué à ce jeu pendant votre enfance ? Venez en parler sur notre forum

1 commentaire

  1. en effet un jeu propre graphiquement, rien à redire, il fait partie de ces jeux Disney ou “pour enfants” à la difficulté revue à la baisse, peut être dû à des difficultés beaucoup trop élevées sur les consoles 16 bits précédentes…

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here