TEST de Kane & Lynch : Dead Men / Kane & Lynch 2 : Dog Days sur Xbox 360

1
2584

Je viens de boucler sur Xbox 360 le dyptique Kane & Lynch : Dead Men et Kane & Lynch 2 : Dog Days. C’est avec cette licence que les p’tits gars de Io Interactive se sont fait la main sur new/current-gen avant de revenir récemment à leur licence phare, Hitman. Et j’avoue avoir un avis mitigé…

 22408-kane-and-lynch-dead-men-xbox360 Kane & Lynch 2 Dog Days XBOX360

Techniquement, Dead Men est à la ramasse : les graphismes seraient au top pour de la PS2 mais font peine à voir pour de la PS360, même les remakes HD de trilogies PS2 s’en sortent bien mieux, c’est dire ! Dog Days passe beaucoup mieux à côté… Au niveau du gameplay, c’est encore pour le premier que le bât blesse : la visée est peu précise, heureusement du coup que l’IA des ennemis soit également défectueuse (enfin pas toujours, surtout quand on est submergé), le second épisode corrige également le tir si je puis dire mais on est encore loin d’un Uncharted par exemple. Ah oui, il s’agit de jeux d’action type TPS dans lesquels on incarne Kane dans le premier et Lynch dans le second, deux mecs vraiment peu fréquentables (Kane est un ancien mercenaire et Lynch est un psychopathe sous médocs) aux côtés desquels il ne fait pas bon rester tellement ce sont des poissards finis…

028A016D00349873-c2-photo-oYToxOntzOjE6InciO2k6NjUwO30=-kane-lynch-dead-menQue reste t-il donc pour sauver cette licence du naufrage ? Déjà, le doublage français – malgré une carence en terme de synchronisation labiale – est très bon, nos deux anti-héros ont des voix connues qui leur vont très bien (notamment José Luccioni, la voix française d’Al Pacino, interprète Lynch). Ensuite et surtout, la mise en scène est digne de films d’actions Hollywoodiens, vous plongeant in medias res au coeur de l’action, au joueur de combler les blancs lui-même pour comprendre ce qui arrive aux personnages (enfin il n’y a rien de bien sorcier non plus hein, on reste dans de la série B), ce qui a son charme, certes, mais Dead Men en abuse tellement qu’on ne voit pas toujours très bien là où on veut nous mener, optant pour des ellipses narratives cousues de fil blanc à la limite du prétexte pour changer le lieu de l’action… Alors varier les plaisirs c’est bien, mais si c’est au risque de s’y perdre, bof ! Dog Days est beaucoup mieux construit de ce côté là, tout le jeu se déroulant à Shanghai, Kane et Lynch allant “juste” de déconvenue en déconvenue… Sauf que la réalisation type caméra à l’épaule tellement à la mode depuis l’excellente série The Shield est vite gerbante dès qu’on se met à courir…

Kane_And_Lynch_GroupEnfin au moins on n’a pas le temps de s’ennuyer ! Surtout que les balles fusent vraiment de tous les côtés, on est davantage dans le jeu “fusillade” qu’autre chose (avec hommage à quelques films du genre comme Heat pour ne citer que lui), les deux compères badass s’en prenant vite plein la tête si on ne trouve pas un endroit pour se planquer et éliminer les ennemis à distance… Certains passages du premier opus sont d’ailleurs bien pénibles à passer tant on ne sait pas bien où se cacher, les balles ne faisant pas que siffler près de vos oreilles (et la visée approximative n’arrange pas franchement les choses)…

028A016D03417750-c2-photo-oYToxOntzOjE6InciO2k6NjUwO30=-kane-lynch-2-dog-daysLes personnages eux-mêmes sont l’autre force de la licence en y repensant ; dans Dead Men, l’un comme l’autre sont détestables à souhait, ce sont de vrais salauds auxquels on ne s’attache que très peu, Kane pour sa volonté de s’en sortir et de sauver ce qu’il reste de sa famille, et Lynch pour son côté sadique malgré lui ou plutôt malgré ses médocs. Dans Dog Days, la “complicité” du duo a fait son oeuvre et on s’étonne d’éprouver une certaine empathie pour Lynch qui se révèle être le plus haut en couleurs des deux.

KL2DD-snuffBref, on a affaire à deux jeux moyens dans leur gameplay, certains défauts du premier étant corrigés dans le deuxième, sur lesquels on ne reviendra par forcément une fois finis mais qui ne laissent pas le joueur indifférent en raison des personnages et de la mise en scène encore une fois, en somme une licence qui a encore beaucoup de choses à prouver pour devenir vraiment bonne voire incontournable…

1 commentaire

  1. Ce n’est pas deux jeux indispensables mais ils se laissent jouer à petit prix. Ayant les deux j’ai une préférence pour le premier. Déjà je préfère Kane à Lynch et surtout je trouve le premier moins “crade”. Le 2 est assez glauque et malsain dans sont univers. En tout cas à l’époque j’avais bien apprécié le premier. Il faudrait d’ailleurs que je termine le 2 qui est pas très long surtout en coop. D’ailleurs il me semble que dans le premier le coop ne peut se faire qu’en local alors que dans le second il est local et online.

    Le mode multi est sympa, même si aujourd’hui il n’y a plus personne. Le principe est de former une équipe de gangsters et de braquer des banques en tirant sur tout ce qui bouge. Classique sauf que lorsqu’un de vos partenaire meurt il revient en tant que policier et a pour objectif d’arrêter ses anciens compagnons. Ah oui j’ai failli oublier. En tant que gangster il est également possible de buter ses compagnons afin de garder tout l’argent accumulé. Hé hé. On ne peut faire confiance à personne dans ce jeu.

    En tout cas peut de chance d’avoir une suite. Déjà un second épisode ça tenait du miracle tellement les ventes du premier étaient faibles et les critiques acerbes. C’est dommage car je trouve le concept assez sympa.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.